Faire son pain au bivouac

Pendant une longue période, on avait toujours dans notre sacoche de petit déj un gros paquet d' »oats* » (de flocons d’avoine en français), qu’on accommodait avec des amandes, noisettes, et morceaux de fruits. Et puis, en Asie centrale, le pain a fait son come back, et comme on en avait marre de manger de l’avoine depuis 6 mois, on l’a totalement délaissée pour des bons pains à la mode centrasiatique, cuits dans de gros fours en terre toute la journée. En Iran, ils sont devenus plus plats, mais toujours aussi savoureux. En Turquie, changement de forme également, mais encore des pains artisanaux délicieux. Les flocons d’avoine ont été oubliés. On en avait bien toujours un petit peu en « back up », mais on se débrouillait pour ne pas avoir à l’utiliser.

Et un jour, ça arrive : on se rend compte au bivouac qu’on n’a pas acheté de pain… Zut alors, qu’est-ce qu’on va manger demain matin ? Heureusement, quelques jours auparavant, on a croisé Elis et Lukas qui font régulièrement leur pain eux-mêmes au bivouac, on sait donc que c’est possible. Ni une, ni deux, Lolo saute sur l’occasion pour nous concocter du pain au biolite !

Ingrédients (pour 4 pains plats) :

  • 25 cl de farine
  • sel
  • « Krema » (crème mi épaisse)
  • un peu d’eau

DSC09831

La recette :

1) Verser la farine dans la casserole. Ajouter du sel.

2) Faire un puits et y verser la crème.
DSC09832

3) Mélanger doucement pour incorporer la crème à la farine. Si le mélange est trop sec, ajouter un peu d’eau. Vous devez obtenir une boule.
DSC09833

4) Prélever une partie de cette boule. L’aplatir dans le couvercle de la casserole préalablement huilée.

DSC09835
DSC09834

5) Mettre sur le feu pendant quelques minutes. Retourner et attendre encore une minute ou deux. C’est prêt !

Si vous souhaitez conserver ce pain pour le lendemain, il est préférable de le mettre dans un torchon pour éviter qu’il ne sèche.

Une variante sans crème est possible et « un peu moins fat », comme dirait Lolo.

 

*Oui, c’est article est truffé de mots en anglais. C’est qu’on est presque en France, mais on n’arrive plus à parler français komifo. Cela vous donne donc un petit aperçu de comment on cause quand on ne fait pas attention… 🙂


2 réflexions sur “Faire son pain au bivouac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s