Brève : « Ils pédalent en Iran ? »

Il semble que certains soient étonnés que l’on puisse voyager en Iran. Si l’on en croit l’actualité, et que l’on en reste à ce que l’on peut voir dans sa petite lucarne, on comprend cet étonnement. Mais comme bien souvent, la réalité est à mille lieux de cela. Voici ce que nous y avons découvert.

L’Iran,
Ce n’est pas l’axe du mal, ou un pays de terroristes.
Ce n’est pas des gardiens de la révolution à tous les coins de rue brandissant des kalachnikovs.
Ce n’est pas des psychopathes antisémites armés de missiles nucléaires.
Ce n’est pas des rues remplies de burkas. 
Ce n’est pas des condamnations à mort pour émettre une critique du pouvoir.
Ce n’est pas des ayatollahs extrémistes qui lancent des fatwas tous les 4 matins.

L’Iran,
C’est la meilleure hospitalité vécue au cour de notre voyage. 
C’est un des berceaux de la civilisation humaine, avec des vestiges irréels.
C’est des rencontres inoubliables.
C’est une des actrices les plus douées de sa génération.
C’est des paysages merveilleux.
C’est un art de vivre très détendu et agréable.
C’est une jeunesse incroyablement ouverte.
C’est l’héritage de l’art islamique probablement à son apogée​.
C’est l’art de porter élégamment, et rebellement, un voile.
C’est une inventivité et une efficacité géniales pour contourner les interdits.
C’est le pays ayant inspiré les mille et une nuits.
C’est des couleurs, des formes, des odeurs envoutantes dans les plus beaux bazars que l’on ait arpentés jusqu’ici.

Alors, bien sûr, tout n’est pas parfait dans ce rêve bleu. Le régime en place est toujours bien autoritaire – mais quand même beaucoup plus ouvert que son voisin Saoudien, ou que d’autres pays du golfe, à qui la France vend des armes, et achète du pétrole sans souci – avec certaines pratiques barbares, et des dégénérés à sa tête. Mais si un pays se limitait à son régime politique, nous n’aurions probablement pas voyagé bien loin. Nous n’aurions pas foulé le sol de la Pologne, et de son gouvernement régressiste (misogyne, haineux et écocidaire). Nous n’aurions pas traversé la Russie de Poutine, ni la Chine de Xi Jingping. Nous ne serions pas allés en pays Khmer (où le pouvoir en place cherche actuellement à évincer l’opposition politique par la force, alors que les dernières pratiques autoritaires de la sorte ont conduit à l’extermination du quart de la population du pays). Nous n’aurions pas pédalé en Birmanie, avec son gouvernement génocidaire. Nous n’aurions pas parcouru la route de la soie et ses républiques à « présidents à vie », qui accumulent la majorité du PIB de leur pays. Nous ne serions pas passé en Azerbaïdjan (on sait pas trop pourquoi, mais un habitant qui nous a invité à manger nous a dit qu’il n’était pas libre, et de toute façon Élise Lucet dit que c’est une dictature, donc ça doit être vrai ;)). Nous n’aurions pas continué dans la Turquie dictatoriale et tortionnaire d’Erdogan. Et pas sûr non plus que l’on serait revenu en France. Heureusement un pays c’est bien plus que cela, et il serait dommage de s’y arrêter. Est-ce que vous renonceriez à un voyage aux États-Unis pour la simple raison qu’une minorité de leurs habitants a positionné un homme tout aussi dégénéré que les dirigeants Iraniens au pouvoir ?
L’Iran, c’est probablement l’endroit où les gens que nous avons croisés sont le plus critique vis à vis de leurs dirigeants. On en parle facilement, dans l’enceinte, sûre, du domicile. Il est certain que l’Imam Khomeini rôtisse en enfer, d’après eux. Et que l’Imam Khamenei, le barbu à lunettes qui ressemble au Père Noël (vous l’avez déjà vu à la télé), soit la personne la plus haïe du pays. Même les croyants, pratiquants, que nous avons rencontrés sont totalement opposés a ce régime. En témoigne l’élection et ré-élection, à l’encontre des pouvoirs religieux, d’un président, aux pouvoirs relativement limités, réformiste. Ils se dégage pourtant une forme de résignation de ces rencontres. Car les gens savent que rien ne peut changer à court ou moyen terme. L’organigramme du pouvoir est tellement complexe et bien ficelé pour laisser tout les pouvoirs au guide suprême (le Père Noël), que les réformes profondes sont très difficiles. Ce qui est triste, c’est que ces gens sont très souvent tentés de partir à l’étranger afin de trouver un peu plus de libertés. En outre, les derniers atermoiements stupides du vilain petit canard le plus puissant du monde risquent de renvoyer les réformistes au placard pour un retour des conservateurs*, meilleurs protection dans l’esprit des certains contre le conservatisme américain.

Voici donc un aperçu de notre vision de l’Iran, après ce mois – bien trop court pour l’explorer tout à fait – passé là-bas. Une chose est sûre : on y retournera !

*Défintion du Gros Boby du mot conservateur: terme politiquement correct pour désigner un politicien rétrograde, homophobe, climatosceptique, le plus souvent raciste, et nationaliste.


17 réflexions sur “Brève : « Ils pédalent en Iran ? »

  1. Woaouhhh quel beau film bravo !!!
    La perse a toujours été belle..et remplie de belles histoires..l Iran en a gardé cette beauté..et les iraniens leur histoire….
    😙

    J'aime

  2. Très belle épopée et une réflexion bien juste des gouvernements dans le monde! Merci de rendre à ce pays et à leurs habitants toutes les qualités qu’il mérite!
    Continuez bien votre périple, et petite pensée pour vous demain on sera au Joggiles de Miribel 😉
    Bisous

    J'aime

  3. De nombreux récits de voyages présentent l’Iran comme un pays très accueillant et méconnu. Vous ajoutez du crédit à ces témoignages. Bonne route, par contre vos pneus doivent souffrir dans ces regions! On continue à vous suivre avec attention.

    J'aime

    1. Oui, toute personne qui vient voir par sois-même se rend compte de la réalité.
      Si notre vidéo laisse penser que l’on roule tout le temps sur de la piste, c’est un peu trompeur ;). Les routes sont très souvent parfaites en Iran ! En Asie centrale c’était une autre paire de manches. Mais nous avons encore 1 pneu d’origine sur les 4 !

      J'aime

  4. Rien de mieux que de discuter avec de « vrais » gens pour mieux connaitre un pays.
    C’est ce que vous faites depuis plus d’un an et vous nous transmettez à merveille!!
    Je travaille avec un Iranien en France et j’ai le même ressenti que vous!! Malheureusement, j’ai n’ai (pas encore) pu mettre les pieds dans ce beau pays.

    Bises

    Christophe

    J'aime

  5. Magnifique vidéo ! Merci les Loulous pour votre super esprit et tout ce que vous nous faites partager 🙂 Qu’est ca que ca va être à votre retour de discuter avec vous… Vous me manquez ❤
    Elo

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s