Brève du Laos : un « visa run » en Thailande

Vendredi 3 février (88 km) Météo : soleil et nuages, très chaud
Nous sommes réveillés par les premiers scooters qui passent avant même que le soleil ne se lève. Plutôt efficaces, nous décollons tôt dans l’espoir de faire renouveler notre VISA dans la journée. Ce devrait être jouable, car c’est tout plat. Mais ce qui est cool, c’est que sortent de ces plaines très plates d’immenses montagnes karstiques abruptes, noires et oranges. C’est magnifique (encore une fois) mais facile à pédaler (pour une fois) ;). Si bien qu’à midi, après une pause pour acheter des cahuètes et du miel en bouteille, nous nous arrêtons pour le pique-nique en ayant fait 55km. Un grand arbre nous abrite du soleil qui tape fort. 

Nous abattons ensuite rapidement les 15 km qui nous séprent de Takhek, malgré le vent qui s’est levé. Puis nous commençons notre détour de 30km aller – retour pour le « frienship bridge 3 », le poste frontière avec la Thailande (NDLR : le Mékong fait office de frontière entre les 2 pays). 

Arrivés là-bas, première surprise : pas le droit de le passer à vélo. Obligés de prendre le bus. Oui, car pour faire un nouveau VISA, on ne peut pas se contenter de sortir du Laos, il faut entrer en Thailande. Comme c’est 20 000 kip par personne, et qu’il faut payer en plus pour les vélos, Anabelle fait sa tête gentille et désespérée et le garde frontière nous aide bien, en communiquant par l’intermédiaire d’un de ses amis qui parle anglais, au téléphone. Il veut bien nous garder les vélos, et nous aide pour faire du stop pour traverser le pont interdit aux biclous, soit-disant « not secure » alors que c’est bien plus sûr que la route qu’on a prise juste avant ! Nous traversons donc avec un thaï, dans son gros 4/4 avec air conditionné. Il est bien sympa, mais heureusement qu’il n’a pas le temps de développer ses théories selon lesquelles les bouddhistes ont le sourire, sont gentils, alors que les musulmans non (on lui a dit qu’on allait en Asie centrale après)… 

Au poste frontière thaï, deuxième surprise : depuis le 31 décembre, il n’est plus autorisé de rentrer en Thailande sans VISA par voie terrestre plus de deux fois par an. Merde alors, nous qui avions prévu 3 passages ! Si on avait su, on aurait fait différemment. [NDLR : quelques jours plus tôt par exemple, on était à 15 bornes de la frontière avec le Vietnam…] Cela doit être pour éviter de donner trop de boulot à ces gardes frontière qui glandouillent toute la journée (comme côté Laos, d’ailleurs, où ils pêchaient dans un petit étang à côté du poste !). Et pour couronner le tout,  impossible de faire du stop côté Thailande. Sous le regard belliqueux d’une garde, Anab se fait renvoyer vite fait à l’arrêt de bus, malgré toutes ses explications et ses regards de chien battu. Nous voilà donc quittes pour attendre le bus. 1h en tout, car le premier, qui devait passer après 30 minutes, ne s’est jamais montré ! Et donc, on paie 20 000 kip chacun pour le retour. La Thailande, c’est un peu pourri quand même. [NDLR : En fait, depuis, on y est allé pour de vrai, et c’est super chouette !] 

Retour au Laos, personne au guichet pour les visas. On gueule des « Sabaidii » à tout bout de champs. Le type arrive probablement de sa partie de pêche ou de sa sieste et nous fait notre visa. « Sa sa », comme on dit ici. Il est presque 18h, le soleil se couche derrière le poste frontière. Nous avons perdu 2h, 1 entrée en Thailande, et 40 000 kips dans l’affaire, il fait presque nuit et nous sommes à 15 bornes de Takhek, sans eau. Ca aurait pu être pire, mais c’est quand même un peu la galère. On trouve vite de l’eau, on achète une bière et on cherche un coin de bivouac. On trouve sur un terrain à louer un coin vraiment pas mal. Bon, ça finit bien ! 


Une réflexion sur “Brève du Laos : un « visa run » en Thailande

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s