Crêpes au biolite

Pour la chandeleur, plusieurs personnes nous ont envoyé des photos de crêpes. On peut vous dire que, malgré qu’on puisse en trouver au Laos, souvent sous la forme de « banana pancakes », ça nous a  fait envie ! Et ce n’est pas une petite banana pancake de temps en temps au resto qui allait nous faire passer cette envie ! (Et puis, ça reviendrait trop cher.)

Donc : crêpes au biolite !!!

Laos du Sud

C’est certes un peu long, mais pas tant qu’on se l’imaginait au final, et tellement appréciable ! On a tellement aimé qu’on en a fait 3 fois en une semaine ! 😀 Et du coup, on a fait 3 recettes différentes. On vous livre donc ici les ingrédients pour chaque recette, et vous choisirez votre préférée !

Recette 1

    • 500 g de farine
    • 300 ml de lait de soja sucré (on trouve ça partout au Laos, même dans les petits villages paumés)
    • 20 cl de bière « beerlao »
    • 3 oeufs
    • une cuillère à pique-nique d’huile de soja

Laos du Sud

Recette 2

  • 500 g de farine
  • 300 ml de lait concentré sucré (pareil que le lait de soja, on en trouve partout, et c’est d’ailleurs ce qu’eux mettent dans leurs banana pancakes (oui, maman !)
  • 20 cl d’eau
  • 3 oeufs

(Pas d’huile car le lait concentré sucré sontient environ 50% d’huile de palme, on s’est dit que ça suffisait)

Recette 3

  • 500 g de farine
  • 300 ml de lait concentré sucré (on avait bien aimé la 2ème fois)
  • 20 cl de beer lao (parce que quand même, pour nous, les crêpes doivent avoir un gout de bière)
  • 3 oeufs
  • une cuillère à pique-nique d’huile de soja (finalement, on a décidé de rajouter encore de l’huile, on ne la voyait pas bien dans le lait concentré)

La préparation

1. Préparez la pâte selon une des recettes précédentes.

Laos du Sud

2. Préparez la garniture. Ici, pour les crêpes salées, on vous propose 2 garnitures :

  • Choux et tomates sautés aux petits ognons et à la coriandre : Emincez les légumes et les ognons, faites les revenir dans de l’huile, assaisonnez, ajouter de la coriandre bien fraiche.
    Laos du SudLaos du Sud
  • Navets et ognons caramélisés au miel de la jungle (oui, on sait, ça en jette ;)) : Epluchez les navets, coupez-les en tranches fines, émincez l’ognon, faites revenir dans de l’huile, ajoutez « un peu mais pas trop » de miel (la quantité exacte selon Loris), déglacez légèrement à l’eau.
    Laos du Sud
    Laos du Sud

    Laos du Sud

3. Mettez beaucoup de bois dans votre réchaud à bois (ou mettez votre cuisinière sur feu vif ;)), huilez, puis versez une demi-écocup de pate dans la poele. Laos du Sud

4. Comme pour des crêpes à  la maison, ayez la patience d’attendre que la crêpe soit suffisemment cuite pour la décoller dans vous brûler les doigts, et sans la déchirer en douze.Retournez-la à l’aide de la cuillère à pique-nique en alu, de vos doigts, ou du couvercle de la bouilloire (rond et plat, il forme une spatule originale et plutôt pratique).Laos du Sud

5. Ajoutez la garniture, attendez que le deuxième côté soit cuit (oui, c’est loooooong, et ça a l’air trop bon, mais ça vaut le coup !).

Laos du Sud

Laos du Sud

Laos du Sud

Laos du Sud

Laos du Sud

6. Dégustez !!!! Youpiiiiii !

Laos du Sud
Vraiment ca vaut le coup ! « Miam Miam » comme dirait quelqu’un 😉

Où et quand l’a-t-on fait pour la première fois ? Au Laos, le 6 février 2017


4 réflexions sur “Crêpes au biolite

  1. Est ce que ce serait envisageable de faire un article sur la qualité de la nourriture qu’on trouve dans ces pays. Est ce qu’il y a beaucoup d’agriculture industrielle? le BIO existe-t-il? A-t-il besoin d’exister ? Quelle relation ont les habitants avec tous ces principes de bonne et mal bouffe?

    J'aime

    1. Très bonnes questions ! Ça pourrait évidemment faire l’objet d’un article si on n’en avait pas déjà 6 en retard… 😜
      Pour répondre brièvement : la situation est tout à fait différente au Chine et au Laos. En Chine, l’agriculture est intensive et produit en masse à grand renfort de pesticides, au Laos, on n’a pas beaucoup vu de cultures à part du riz. Le bio n’existe pas ou de façon ultra marginale, pour les touristes ou les gens très très riches (et c’était déjà le cas en Russie).
      Pour ce qui est de la relation à la bouffe, on imagine qu’une analyse sociologique serait nécessaire, mais il semble qu’ils mangent surtout ce qu’ils trouvent, cad principalement du riz et de la viande (ils ont presque tous des animaux), des oeufs, qqs légumes, mais globalement pas trop de malbouffe. Merci Mc Do n’est pas arrivé ici (Hallelujah !) et ils mangent peu de sucreries bien qu’il y ait des gâteaux industriels dans tous les petits magasins (mais en même temps ils sont pas bons donc on comprend…). Voilà c’est pas complet mais c’est un début!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s