Brèves des pays baltes (2) : Une expérience inattendue

A mes fans les plus attentionnés – Loris

« Jour 69 – Dimanche 6 novembre

Riga – 0km – météo : neige

Aujourd’hui nous restons chez Karlis et Agnes et déjeunons  d’un croque monsieur veggie confectionné par Mikus* puis commençons « l’entrainement » ! Pour quoi, l’entrainement, vous demandez-vous ?

Pour aller nager dans un lac gelé pardi** ! 😉 Cela consiste à faire 1 minute 30 de respirations profondes puis à retenir sa respiration le plus longtemps possible. L’opération fait ressortir un mal d’estomac à Anabelle qui doit arrêter. Elle ne connaitra pas la joie d’aller patauger dans l’eau glacée sous la neige ! Nous partons en voiture pour le lac, avec les gamins. Arrivés là-bas les gens sont déjà dans l’eau, à l’endroit où ils ont cassé la glace(…), en maillot avec un bonnet. On se deshabille rapidement avec Karlis (en gardant les bonnets), quelques pompes (pour réchauffer les épaules), et hop, à la flotte ! L’entrée n’est pas trop dure. Jusqu’à la poitrine. Après, la descente jusqu’aux épaules est un peu plus ardue. Respirer profondément permet de tenir. Mais après quelques minutes, le froid commence à se faire sentir. (Notons que Karlis est quand même resté beaucoup plus longtemps). Une sensation sur le haut du corps, comme une chair de poule puissance2 ou 3, indique qu’il faut sortir. Il faut alors se rhabiller, et c’est peut-être la  partie la plus compliquée. Les doigts de pieds sont quand même bien gelés (surtout à cause de la neige en marchant pour sortir de l’eau). Les mains vont encore. Le chaud revient très rapidement dans le corps (à part les toes ). Cela était très tonifiant ! Et beaucoup plus sympa qu’il n’y parait. Anabelle prenait les photos, et gerait les vêtements de Lolo, ce qui a bien aidé à gérer la sortie. 🙂 

Nous rentrons manger un petit truc avant de repartir faire de la luge dans un parc non loin avec des petites collines. C’est fun et joli avec la neige. Nous croisons un connard qui jette un sac plastique dans ce décor immaculé, sans scrupules…

Nous rentrons vers 16h pour le gouter. Anab aide Karlis à déblayer la cour. Nous vaquons à nos occupations. Puis nous mangeons une soupe de pain sucrée avec de la glace. Un plat traditionnel Letton. Miam ! Nous jouons ensuite à 2 jeux avec Karlis et Mikus. Puis, après réflexion, nous décidons de rester une nuit de plus. Par contre, nous allons devoir arrêter le vélo pour un bon moment. Snif, cela nous manque déjà. »

* Le gamin a 8 ans et est déjà très « débrouillard ».

** Ce n’est pas un truc complètement insenssé, comme on pourrait le croire,  c’est une méthode mise au point et auto-testée par Wim Hof.


5 réflexions sur “Brèves des pays baltes (2) : Une expérience inattendue

  1. J’espère qu’ils font cela pour une bonne raison et non pour le plaisir ou un défi après qq bières!!!
    Du coup, comment faites-vous par continuer votre voyage sans utiliser les vélos? Train?, bus?

    A+

    Christophe

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s