Brèves des pays baltes (1) : une petite cabine de douche

Ce matin, au réveil, tout allait bien. Nous digérions tranquillement dans notre auberge de jeunesse le fait que nous ne pouvions plus avancer en vélo, à cause de la neige, et que cela nous manquait. Retrouver un peu de confort ne nous faisait pas de mal non plus.

Profiter de la douche du « Knight House » au lever était donc un plaisir. Et puis, dans cette petite cabine de douche, on apprend l’impossible… Et d’un coup, on sait que l’image de cette petite douche restera gravée à jamais dans notre mémoire. Comme cela arrive dans ces moments-là, quand on apprend ces événements marquants. Comme on se souvient du bus scolaire. De cette belle journée ensoleillée. De cet hostel en Chine.De cette cafétéria au bureau. Du couloir de notre appartement.Et l’on sait alors que quelque chose va changer. Qu’il y aura un avant et un après. Que cet événement va marquer l’Histoire, si ce n’est du Monde, au moins l’histoire de notre personne, choquée, attristé, traumatisée. La nomination d’un exubérant sociopathe, violent, raciste et sexiste à la tête d’un des pays les plus puissants du monde est de ce genre d’événement. Cet ici aurait pu être un emplacement de bivouac de rêve, un petit déjeuner chez un hôte chaleureux. Pour cette fois, le climat déréglé en aura décidé autrement, cela sera une petite cabine de douche d’un hostel de la ville de Tallinn.

La tristesse arrive tout d’abord. De voir un peuple, avec une histoire d’immigration forte, autant rejeter les autres. Puis la révolte. Car cette décision ne les concernera pas seulement eux, mais aussi, et surtout, le reste du monde (et en plus elle m’obliger à couper cette jolie barbe de 2 mois et demi, car c’est de plus en plus mal vu pour passer une frontière ! ). Égoïstement, aussi, ce sont quelques craintes qui arrivent, que certaines tensions internationales nous empêchent de suivre nos plans d’itinéraires…

Les pancakes offerts, fraichement cuisinés à l’hostel, ne suffiront même pas à nous redonner le moral. Pourtant, c’est quelque chose le pouvoir d’un pancake !

Et puis les gens de l’hostel arrivent pour déjeuner, chacun leur tour. Pour la plupart, ils apprennent la nouvelle. Dans ce genre d’endroit où l’on rencontre des gens, en général très ouverts d’esprit, de plein de nationalités différentes, on est content de voir qu’ils paraissent tous autant choqués que nous. Mais l’on se rend aussi compte que ces gens ne représentent pas forcément la majorité. Pour beaucoup d´entre eux, les pays dont ils sont originaires sont dirigés par de sinistres personnes. Nous allons d’ailleurs en traverser un très bientôt.

Bien sur, comme nous sommes Français, la Marine arrive forcément sur le tapis. Nous qui pensions pouvoir échapper à ce merdier d’élections présidentielles, nous voilà rattrapés… D’ailleurs, à ce propos, si vous éteigniez votre télé et lisiez plutôt cet excellent article de sociologie ?

http://blogs.mediapart.fr/philippe-corcuff/blog/081116/ignacio-ramonet-trumpise?utm_source=global&utm_medium=social&utm_campaign=SharingApp&xtor=CS3-5

N’oubliez donc pas de réfléchir encore et toujours pour comprendre.

D’ailleurs voilà un début d’explication plausible au beau bordel qu’est la politique: braindead (à regarder d’urgence).

Sur ce « Good night and Good Luck ».


9 réflexions sur “Brèves des pays baltes (1) : une petite cabine de douche

  1. Hou là là! vous n’êtes pas les seuls à avoir la gueule de bois sans avoir bu!
    J’avais lu l’article sur Mediapart hier soir et ça devait être prémonitoire, car je me suis endormi en pensant au Brexit!
    La télé, je ne l’ai pas allumée (comme d’hab), la radio me donnant suffisamment le bourdon, et elle est encore plus réductrice avec ses images.
    Nous venons de vivre le summum (j’espère!) de ce que la télé-réalité a apporté dans nos sociétés.
    En même temps, il faut se dire que chez nous aussi les ‘élites’ de tout bord donnent depuis des années du grain à moudre aux populistes (surtout ceux de droite d’ailleurs).
    Maintenant, comme dirait quelqu’un qui porte de plus en plus la sérénité ‘asiatique’ en elle, il faut relativiser, VIVRE, échanger, et faire notre petite œuvre de colibri: bâtir pas à pas et chacun avec nos moyens un autre monde (dont je rêvais il y a 30 ans et qui semble encore loin). La lumière viendra un jour!
    Bises à vous, soyez prudents dans les contrées que vous allez aborder!

    Et pour amener un peu de joie et de beauté dans ce monde de brutes, à quand la prochaine douche ou autre séquence qui émoustille et provoque les commentaires les plus nombreux ? je suis sûr que vous avez du stock…

    Aimé par 1 personne

  2. Dur dur en effet, j’avais commencé à me préparer à l’inimaginable en lisant un article d’un gars spécialiste des analyses et tout le bazar. Et d’après lui, partant de plusieurs critères, il fallait se préparer à l’idée de ce résultat. Foutaises me dis-je en appliquant la célèbre méthode Coué.
    Et puis lors de mon insomnie de la nuit du vote à 4h du mat, je me suis connectée pour voir où ils en étaient… J’avais compris que c’était du quasi joué. Je me suis quand même rendormie.
    Mais le matin du mercredi, je ressentais des émotions assez semblables à celle d’un certain jour de janvier. Et puis toutes les personnes que j’ai croisées étaient de même.
    Il nous reste à être nous-même, à éduquer, partager et vivre au jour le jour.
    Nous devons bien sûr nous poser la question pour notre tout petit pays à présent car il y en a une qui commence à se frotter les mains. Haro sur les médias pour qui il est plus important de faire de l’audimat et empocher les primes et pots de vin…
    Préparons nous au pire pour que ça n’arrive pas.
    Je vous embrasse les petits chéris.
    Nous avons bien pensé à vous mardi soir lors de notre AG et vous êtes membres d’honneur durant votre absence de France. Nous avons pratiqué une nouvelle forme de démocratie pour le renouvellement du CA, vous verrez le CR.
    Anne avait fabriqué une spéciale dédicace pour vous, on va essayer de vous les adresser par courriel…

    J'aime

    1. Merci Denise, tu as toujours des mots très justes.
      En tout cas, merci au Jardin d’Yvonne de nous faire cet honneur, ça nous fait grand plaisir, et on a hâte de lire le compte-rendu pour connaitre ce nouveau mode de démocratie ! 😉
      Des bisous!

      J'aime

  3. Salut!
    Je n’avais pas encore pris le temps de suivre vos aventure. Maintenant c’est fait, je viens de me taper plus de 2h de lecture! Super sympa vos articles, çà donne vraiment envie de partir.
    Soyez fort!
    Brice du jardin
    PS: Comment faites vous pour vous dirigez vous suivez le soleil levant ou vous avez un GPS monde?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s