Pour l’Autriche, dans notre poème, même pas on triche !

Parfois, sur le vélo, on regarde le paysage et on ne pense à rien, parfois, on laisse notre esprit vagabonder, mais souvent (pour Anabelle), on réfléchit ! Et pour ce qui est des titres des articles, elle aime trouver des rimes qui correspondent bien au pays en question. Pour l’Autriche, c’était au départ un peu difficile de trouver des rimes en « iche », puis finalement, il y en a eu tellement qu’on s’est dit que faire une sorte de poème sur le pays serait marrant.
DSC08491

Cet article ne se veut pas un doublon du précédent (le poème), mais peut-être une explication de certaines choses pas très claires, et quelques précisions 🙂

Salzburg

Nous sommes arrivés en Autriche quasi-directement par la ville de Salzburg, où nous devions séjourner chez Alex et Tanja. Ça a été vraiment agréable de pouvoir se poser 2 nuits, pour la première fois, et de passer une journée à visiter la ville. Même si il n’a fait que pleuvoir pendant ces 2 jours… Nous avons goûté pour la première fois un Strudel végétarien (sorte de pâte feuilletée habituellement fourrée  de pommes et mangée comme dessert, mais ici aux légumes) cuisiné par Alex et vraiment délicieux ! DSC08357 Nous avons également pu constater que les touristes chinois/japonais étaient décidément partout et par tous les temps ! (C’est la ville de Mozart quand même.) DSC08349

Après les montagnes, le Danube

Nous avons quitté Salzburg sous la pluie et comme vous avez pu le lire avant, par une montée mémorable.  A vrai dire, un panneau avec un signe étrange que l’on ne comprenait pas (sorte de T inversé) aurait pu nous mettre sur la piste de l’arnaque. Le fait est qu’on avait loupé la route qu’on voulait prendre, et qu’il n’y avait plus guère d’options. Du coup, après quelques mètres à environ 20%, on s’est dit que ça allait se calmer, mais non ! Cette satanée montée dure plus de 2 km, et d’après le GPS de Loris, passe par des pentes de 29% ! On avait l’impression que c’était plat quand la pente était aux alentours des 15%… On a donc passé une bonne moitié du temps à pousser les vélos. Parfois, on re-tentait de monter dessus, mais au bout de quelques coups de pédales, on tombait sur le côté ! Un vrai calvaire. Au moins, on s’est bien réchauffés ! DSC08364 Cette journée a été un peu galère car le coin de bivouac aussi a été un peu compliqué à trouver. En effet, nous étions dans un parc naturel et le bivouac était interdit. Et on ne pouvait pas faire comme si on ne l’avait pas compris, car il y avait partout des panneaux avec un picto de tente barrée… On a finalement réussi à trouver un emplacement un peu caché d’où seul un énorme château pouvait nous voir. DSC08365 DSC08371 Ça s’est arrangé par la suite, à tous les points de vue : météo splendide et qui n’a fait que s’améliorer toute la semaine, un dernier col un peu long, mais avec une pente tout ce qu’il y a de plus correcte, puis une route toute plate mais très jolie le long du Danube. Quand nous l’avons rejointe, Anabelle a dû s’exclamer une bonne dizaine de fois en une demi-heure « C’est trop beau ! Et en plus c’est plat ! C’est trop bien ! ». DSC08382 DSC08386 DSC08414 DSC08428 DSC08439

Arrivée sur Wien

Ça aurait pu être galère, mais ce fut finalement un plaisir ! On nous l’avait décrite comme une ville-musée, hyper touristique (ce qui est vrai), mais y arriver en vélo le long du Donao (nom allemand du Danube) nous a permis de découvrir des coins peut-être plus authentiques et très sympas. Pour l’hébergement, nous avons trouvé en dernière minute de supers hôtes qui ont accepté de nous accueillir 2 nuits, nous ont fait (une fois encore) un strudel aux légumes (!) et nous ont concocté un programme de visite de la ville à vélo, nous indiquant le meilleur endroit où boire un café viennois, où avoir une jolie vue sur la ville… Leur appartement était une sorte de caverne aux trésors, dans laquelle on pouvait trouver une pièce bricolage-atelier de réparation de vélos, une imprimante 3D, une machine à café connectée bricolée par leurs soins…, et sur les murs de laquelle étaient affichées des photos de leurs voyages à vélo en Turquie, Iran, Asie du Sud-Est. Nous étions aux anges. DSC08479 La visite de la ville sous le beau temps cette fois-ci a donc été vraiment chouette. On a adoré les bâtiments de l’artiste Hundertwasser (style art nouveau, parait-il), mais aussi toute l’architecture classique impressionnante. Autant il y a beaucoup de beaux bâtiments dans le centre-ville de Lyon, autant ici, c’est partout ! Dans chaque rue, même dans les districts un peu éloignés, on voit de gros bâtiments de capitalistes, comme dirait Loris (d’après un certain Michka) ! On a également pu déguster les knödel, dont Alex nous avait parlé. On a, comment dire, aimé… mais bon, on en mangerait pas tous les jours non plus ! C’est en fait une sorte de grosse boule de farine cuite, comme une sorte de quenelle ronde, mais en moins bon, et servie dans de la sauce, ou en accompagnement d’un plat en sauce. En tout cas, ça nourrit ! Et accompagné d’une bonne bière autrichienne, ça passe bien !

DSC08465

Comme on le laissait présager dans l’autre article, les prix en Autriche sont assez élevés (sauf pour la bière). Peut-être pas du niveau de la Suisse quand même. Pour finir, l’Autriche était le dernier pays (avant la Chine) dont on parlait à peu près la langue. Ça risque donc d’être un peu plus folklo par la suite.  🙂 A suivre !

DSC08487


Toute nos photos d’Autriche ici


9 réflexions sur “Pour l’Autriche, dans notre poème, même pas on triche !

  1. Je ne sais pas si vous en avez la même vision, mais sur les photos je me suis fait la réflexion que les paysages commençaient à devenir dépaysants. On reconnait les Alpes, mais en un peu différentes de celles que je connais le mieux (les Savoies et la Suisse). Quant à l’architecture, là aussi, rien à voir. Du coup, je me disais que ça serait rigolo, une fois votre périple terminé, de voir un diaporama avec genre, 2 ou 3 photos par pays traversés, dans l’ordre chronologique du voyage, et de constater l’évolution du paysage!

    J'aime

  2. Tout a l’air de bien se passer,c’est chouette, et en plus, vous avez le temps de cuisiner!!! Je viens régulièrement prendre de vos nouvelles!! Vos photos sont vraiment très belles! A bientôt! Biz Fanny

    J'aime

  3. Hello,
    Dès que je veux me changer les idées et voyager, je passe voir votre site et prendre quelques nouvelles!
    Moi les knödel j’adore ça. Ma grand mère m’en faisait lorsque j’étais tout petit en Lorraine. Mais dans sa version après la cuisson à l’eau, on les faisait revenir au beurre pour les dorer avec quelques lardons.
    je confirme que ça cale mais avec une petite salade tout passe 😉
    A votre retour, je vous préparer cela!

    Bises

    Christophe

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s