Les bagages : ça y est, ils sont prêts !

Voici un article très attendu : en effet, à chaque fois qu’on explique notre projet de voyage, une question récurrente est : « Mais comment allez-vous faire pour transporter tout ce dont vous avez besoin pour 1 an ??? ».

Le première des réponses, c’est qu’évidemment, on optimise. Tous nos bagages doivent tenir dans nos 8 sacoches (plus 2 sacs) ! Donc, premièrement, on réduit un maximum les vêtements. Pas question de faire de l’esthétique : on privilégie le pratique, l’utile, le séchage rapide, les vêtements qui ne sentent pas (trop) mauvais quand on transpire dedans.

Matériel de bivouac

Couchage

DSC07679 Pour ce qui est du matériel de bivouac, on emporte une tente relativement légère et pratique, car elle comporte 2 absides et est assez haute (MSR Hubba hubba). Ainsi, on ne s’y sent pas à l’étroit. On s’est même offert le luxe d’acheter une avancée supplémentaire, pour agrandir notre maison en cas de mauvais temps. Nos matelas et sacs de couchage sont spécialement prévus pour les grands froids : les matelas sont gonflables et isolés avec des plumes de canards; les sacs de couchages sont en plume d’oie et devraient nous permettre de dormir par -5/-10°C sans souci.

DSC07830
le duvet rangé non compressé
DSC07831
le duvet déplié
DSC07832
Le duvet compressé… Impressionnant non ?

En plus, on a acheté des sous-sacs de couchage à utiliser soit seuls dans les pays chauds, soit en plus des duvets quand il fait très froid. Ils sont annoncés pour augmenter la température de confort de 8° – nous comptons sur 4° car on connait les loustics du marketing ! On ajoute à cela une couverture de survie épaisse à mettre sous la tente (pour la chaleur, et en plus, cela protège la bâche du sol de la tente) et un oreiller pour Loris. 😉 Le confort de la nuit, il y tient !

Popote

Pour cuisiner, nous avons également 2 réchauds… Alors oui on entend déjà les septiques crier: « Hein ! QUOI ! Deux réchauds, c’est beaucoup trop, ça va être vachement lourd, pour rien ». Et bien pas du tout ! Car quand on aime cuisiner, on le fait bien, même en bivouac et deux nos deux réchauds sont:

  • un réchaud à bois biolite, qui génère du courant grâce à un thermocouple, permettant ainsi d’alimenter un ventilateur pour optimiser la combustion, et de fournir un peu d’électricité pour recharger une batterie de téléphone portable. (Nous reviendrons probablement sur celui-ci dans d’autres articles, pour vous prouver que la cuisine en bivouac, c’est possible 😉 ).
  • un réchaud à gaz en cas de pluie ou d’impossibilité de faire fonctionner le biolite (ex: 0 combustible sur toute une journée de vélo).

Pour faire la vaisselle et la lessive, nous avons une bassine pliante de 10 litres. En vaisselle, on emporte une gamelle, une bouilloire, des couverts, 2 écocups qui serviront de tasse, de verre, de bol…, 2 boites en plastiques pour les restes de repas. Une grande poche à eau de 10L avec filtre vient compléter ce bel ensemble. Enfin, on ne cuisine pas sans aliments, et les gourmands que nous sommes (vous l’aurez déjà remarqué) emportons donc dans nos sacoches pas mal de condiments (épices, huiles, vinaigres) ainsi que du thé et du chocolat pour égayer les repas ! (Le reste des aliments sera acheté au fur et à mesure, mais nous garderons toujours une réserve de riz ou céréales au cas où nous ne trouverions pas de magasin pendant quelques temps.) DSC07690

Trousse de toilette / trousse à pharmacie

Voir l’article qui y est consacré ici !

Vêtements

Comme dit plus haut, nous emportons à la fois des vêtements chauds et le moins encombrants possible, qui pourront servir partout et peut-être même avoir plusieurs fonctions. Voici la liste des vêtements de chacun :

Anabelle Loris
4 culottes

3 paires de chaussettes chaudes – 2 paires de chaussettes d’été

2 soutien-gorges

1 maillot de bain

1 serviette en microfibres

1 serviette éponge

2 gants de toilette

sac de linge sale

4 caleçons

3 paires de chaussettes chaudes – 2 paires de chaussettes d’été

1 maillot de bain

1 serviette en microfibres

2 gants de toilette

sac de linge sale

3 T-shirts (2 coton / 1 merino)

1 T-shirt manches longues (merino)

1 veste (merino)

1 pull polaire

2 shorts (dont un spécial vélo)

1 cycliste long et chaud

1 collant en laine de merino

1 pantalon léger

1 pantalon de pluie (étanche)

1 doudoune

1 veste étanche

1 veste coupe-vent chaude

3 T-shirts (2 coton / 1 merino)

1 T-shirt manches longues (merino)

1 veste (merino)

1 pull polaire

1 cycliste

1 collant en laine de merino

1 short-pantalon (jambes séparables)

1 pantalon de pluie (étanche)

1 doudoune

1 veste étanche

1 veste coupe-vent

casquette

foulard

buff (tour de cou/bandeau/bonnet…)

tour de cou en polaire qui peut faire bonnet

gants en soie

gants chauds

gants imperméables

1 genouillère / 1 chevillière

sacoche ventrale

casquette

bonnet

foulard

buff (tour de cou)

tour de cou en polaire qui peut faire bonnet

gants en soie

gants chauds

gants imperméables

sacoche ventrale

1 paire de chaussures de randonnée (étanches, on l’espère)

1 paire de sandales de randonnée

1 paire de tongs

1 paire de chaussures de randonnée (étanches, on l’espère)

1 paire de sandales de randonnée

1 paire de tongs

DSC07692
Tout nos vêtements, en tas

Pour lutter contre le froid nous avons donc un système multi-(multi-)couches qui comprend, dans l’ordre :

  • un T-shirt manches courte mérinos
  • un sous-pull manches longues en mérinos
  • une veste en mérinos
  • une doudoune
  • un coupe-vent
  • une veste étanche

L’illustration avec un mannequin en photo (notez la crédibilité avec le short 😉 ) : DSC07835 DSC07836 DSC07837 DSC07838 DSC07839

Tout est évidemment adaptable et on peut mettre les couches nécessaires en fonction des conditions climatiques. Un pull en polaire pourra éventuellement être rajouté entre la veste en mérinos et la doudoune en cas de froid extrême. La veste étanche n’est portée qu’en cas de pluie, car peu respirante. Par temps sec, on ne met en dernière couche que le coupe-vent qui est environ 10 fois plus respirant.

Astuce : Pour optimiser le rangement de ses vêtements, utiliser des sacs congélation. Cela évite de tout sortir à chaque fois que l’on veut changer de caleçon et cela permet de compresser un peu les vêtements.

DSC07840

Matériel de réparation de vélo

DSC07685

Nous emportons des pièces de rechange : patins de frein, chambres à air, pneu, câbles de frein, de dérailleur, maillons de chaine, rondelles, écrous, serre-flex (<– indispensables ceux-là)…

Comme outils, nous prenons quelques clés allen, une clé à cliquets avec têtes douilles de 3 à 13, très pratique pour les écrous inaccessibles, un tournevis avec différents embouts, un kit anti-crevaisons, un dérive-chaine.

Enfin, des « produits d’entretien » : graisse, huile, frein filet (!), graisse pour nos selles en cuir.

DSC07689

Détente

  • 2 petits carnets
  • 4 livres (que nous échangerons en route quand nous les aurons finis
  • quelques cartes routières
  • un guide d’Asie centrale
  • des petits manuels ou fiches linguistiques (russe, turc, chinois) + Gépalémo (images pour communiquer universellement (ou presque)
  • quelques feuilles de dessin
  • une petite boite de peinture
  • 4 feutres fins / 1 stylo / 1 crayon à papier
  • un jeu de cartes
  • un harmonica

DSC07682

Oui, c’est beaucoup, c’est lourd (« ils pèsent tout ce qu’ils emmènent et ils prennent 4 bouquins ») oui, on sait. C’est pas qu’on a peur de s’ennuyer mais on va prendre le transsibérien quand même, hein !

Autre

Les petites choses en plus, qu’on n’a pas su caser ailleurs : appareil photo, câbles divers pour recharger, adaptateur, téléphones, boitier pour se connecter à notre banque en ligne, clé USB, ficelle, cordelette, pinces à linges, sifflet, couverture de survie, lampes frontales, piles de rechange, chargeur à manivelle.

DSC07681

Le tout dans les sacoches :

DSC07842


6 réflexions sur “Les bagages : ça y est, ils sont prêts !

  1. Ah les sacs congélation c’est le rêve!!
    Au bout de 3 semaines d’utilisation j’ai quand même un petit conseil : emportez-en quelques-uns en rab, car ils sont assez fragiles et pas faciles à trouver (en tout cas pas en Turquie). Peut-être que vous y avez déjà pensé mais ce n’était pas mon cas!
    Le depart approche… Bonne route!!!

    J'aime

  2. Bonjour les aventuriers. Je prends enfin le temps de lire le début de votre aventure (pensez à rappeler le lien quand vous envoyez des mails). Je vais m’empresser de faire connaître votre aventure à tous mes amis facebook (des vrais…)
    Comme vous savez, j’ai vécu au Maroc dans le désert et de par mon expérience je peux voir que vous avez bien pensé les choses. Si vous arrivez à caler encore 2 ou 3 choses en route, je suis d’accord avec marieetclément sur les sacs plastiques à zip. Vous allez en trouver aussi en Suisse n’est-ce-pas ?
    Nous avons hâte de connaître la suite !
    Denise

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s