Les vélos

SONY DSC

Choisir un vélo de randonnée

Choisir son vélo pour partir pendant plus d’un an et faire plusieurs milliers de kilomètres c’est toute une histoire! Cela nous a donc pris un certain beaucoup énormément de temps, mais nous pensons avoir maintenant des montures parfaitement appropriées pour notre voyage (ou du moins nous le pensons avant de partir, peut-être changerons-nous d’avis après notre voyage si jamais nous rencontrons des soucis 😉 ).

Alors quels sont les caractéristiques d’un bon vélo de voyage selon nous?

  • Le plus important pour ne pas à passer son temps à bricoler : la fiabilité et la robustesse.
  • Ensuite si jamais il doit y avoir de la casse quand même, ou changement de pièces d’usures (chaines, pignons, pneus…), il est important d’avoir des pièces assez standard dans le monde entier pour pouvoir en trouver sur notre route.
  • Vient ensuite le confort! Très important car nous allons passer un certain temps sur nos petits vélos et il est important que l’on s’y sente bien pour que pédaler ne devienne pas un calvaire.
  • Enfin, en dernier, le poids et le rendement qui seront directement liés au nombre de kilomètres que nous pourrons faire.

Bien sûr, il est possible de partir avec n’importe quel vélo. Cependant faire attention à ces points nous permettra d’éviter bien des galères.

Une fois tout cela en tête, nous avons plusieurs solutions face à nous. Soit acheter un vélo tout prêt prévu pour le voyage – les moins chers de qualité étant aux alentours de 1500 euros – soit acheter chaque pièce séparément et les monter nous-mêmes. Nous avons choisi cette dernière option, tout d’abord car elle revient moins cher, mais aussi car cela nous permet de connaitre sur le bout des doigts la mécanique de nos bicyclettes. En plus, Loris avait déjà une monture de qualité – prénommée Bucéphale, fidèle destrier depuis de nombreuses années, née en 1992 – et il aurait été dur de s’en séparer. Éclair, le canasson d’Anabelle étant lui un peu fatigué il a fallut se résoudre à repartir de zéro.

1458501_10203720191145484_6048683446501769237_n
Bucéphale avant modification.

 

Nos vélos

Le cadre

La base, pour un vélo, c’est le cadre. Pour le matériau, de gros débats existent entre l’aluminium et l’acier. Ils ont chacun leur avantages et inconvénients. L’aluminium est léger et ne rouille pas, par contre il est très rigide (et nécessite donc une fourche suspendue pour être confortable), ne se soude pas facilement (il faut faire une brasure, qui parait difficile à réaliser au fin fond du Tadjikistan). De plus il est peut-être un peu moins robuste que l’acier et peut parfois casser (même si depuis quelques années ces cadres sont très solides). L’acier, quant à lui, est très robuste, suffisamment souple pour « amortir » les vibrations, et se ressoude facilement (entendons nous bien, si un cadre à besoin d’être ressoudé, alors qu’il n’est pas passé sous un camion chinois ou un éléphant cambodgien, c’est a priori que ce n’était pas le bon cadre pour partir en voyage). Par contre, il est lourd, très lourd ! et en plus il rouille…

Nous avons choisi l’acier qui reste plus robuste et évite la fourche suspendue qui est un point potentiel de problèmes et d’entretiens (et comme on est flemmards, on ne veut pas passer nos soirées à faire de l’entretien, mais plutôt à se préparer de bons petits plats au biolite). Nous aurons donc une fourche rigide en acier pour aller avec.

Il est important de bien choisir son cadre car il détermine la position sur le vélo qui, si elle est bien adaptée, évite les douleurs récurrentes (fesses, mains, dos…) et les tendinites.

 

DSC07673
Bucéphale après sa cure de rajeunissement.

Roues

Les roues sont essentielles puisque ce sont elles qui vont manger la route pendant 20 000 km ! Elles déterminent l’accroche du vélo sur routes ou pistes, la stabilité, l’aspect roulant… Nous partons sur des jantes 26 pouces car c’est la dimension :

  • la plus standard dans le monde (notamment en Asie)
  • la plus petite disponible, ce qui permet une meilleure stabilité en abaissant au maximum le centre de gravité.

Les moyeux seront des Shimano Xt pour une qualité parfaite, qui devrait nous permettre de boucler notre tour sans qu’ils s’usent trop, pour un prix très raisonnable.

Pour les pneus, nous avons choisi les Marathon Mondial de la marque Schwalbe, qui sont les plus préconisés par les voyageurs au long court, pour leur bonne accroche sur tout type de routes et pistes et surtout parce qu’ils sont très résistants. Ils le sont un peu moins que les marathon plus – vraiment increvables – que nous avions jusque là, mais nous avons décidé de prendre des Mondial pour le voyage car plus légers et plus adaptés à tout type de terrain. Cependant cela reste des pneus assez lourds. Nous les avons pris assez larges (2 pouces) car c’est le point essentiel pour avoir un bon amortissement, et donc du confort. En plus, à pression égale, un pneu large est plus roulant qu’un pneu fin !

En ce qui concerne le freinage, nous avons choisi des freins sur jante, V-brake, car ce système est robuste, efficace, peu cher, et que le réglage est simple.

Selles

La selle est tout aussi essentielle. Elle doit être ultra confortable. Après différents essais, nous avons opté pour des selles en cuir Brooks qui présentent le meilleur rapport confort/poids.  Certains disent qu’elles nécessitent un rodage mais dès les premiers kilomètres, c’est un régal. Loris n’a jamais eu mal aux fesses dessus et Anabelle pas trop, voire plus du tout passés les premiers jours.
DSC07748 SONY DSC

Groupe

Nous avons choisi un groupe à 3 plateaux (24 – 32 et 42 dents) et 10 pignons (11 à 36 dents), car nous savons que nous aurons fort à faire dans les cols.
DSC07675 DSC07676

Guidons

Nous avons tous les deux un guidon « papillon » qui permet de prendre plusieurs positions pour soulager les bras et le dos, et pour adapter notre posture en fonction du relief (plat, montée,…).

Nous avons aussi des poignées Ergotec qui épousent mieux la forme de la main et permettent de répartir la pression sur l’ensemble de la paume.

Porte-bagages

Pour transporter ses bagages, lors d’un voyage au long cours, on a le choix entre des sacoches et une remorque. Cette dernière permet de réduire la charge sur les roues du vélo, mais elle est peu pratique dans le train et peut être plus difficile à manœuvrer sur des chemins non goudronnés. D’ailleurs, un de nos amis (qui se reconnaitra) en a fait les frais lors de son premier voyage à vélo…

Nous avons donc choisi les sacoches : deux à l’avant et deux à l’arrière, plus un sac qui viendra se rajouter sur le porte-bagage arrière, et une petite sacoche de guidon pour Loris.

Nous avons donc monté des porte-bagages (les plus légers possibles) à l’avant et à l’arrière sur chaque vélo. Ils sont en acier pour les mêmes raisons que le cadre. La marque Tubus en réalise d’excellents qui restent assez légers. Il en existe aussi en titane, tout aussi résistants mais beaucoup plus légers, qui auraient été une bonne option si nous étions super riches 😉 .

Accessoires

À tout cela, nous avons ajouté pas mal d’accessoires  pas forcément indispensables, mais qui apportent confort et sécurité :

  • des feux branchés sur une dynamo (qui est dans le moyeu de la roue avant, pour une perte d’énergie très faible)
  • une béquille
  • un petit rétroviseur
  • une sonnette
  • un compteur
  • un système de recharge d’appareils électriques (téléphone, appareil photo) relié lui aussi à la dynamo
  • des garde-boues
  • des porte-gourdes (3 chacun)
Éclair II
Eclair II, la monture d’Anabelle. Regardez cette robe magnifique !

 


Vous pouvez cliquer sur les photos pour les voir dans flickr, ou alors cliquer sur la miniature suivante pour accéder à l’album :

Les montures


5 réflexions sur “Les vélos

  1. Hello les cavaliers ! C’est Amélie (au thé chaud) qui m’a suggéré de lire vos aventures, car mon copain Fred et moi partirons l’an prochain en vadrouille au long cours, avec un itinéraire projeté qui ressemble au vôtre… Et on adore enrichir nos esquisses pour ce voyage grâce aux partages d’autres cyclistes !
    On vient de lire ce matin ce chouette article sur le choix des vélos (Fred mécano vélo expérimenté approuve chaque ligne 🙂 ) Les réchauds de Biolite nous intéresse beaucoup ! Vous en avez un depuis un moment ? Le feu s’allume facilement ? Est-ce que le système de recharge fonctionne bien ?
    Merci encore, on se recroise bientôt c’est certain, sur la toile ou sur la route !

    J'aime

    1. Hello Lise!
      Cool si un mécano expérimenté approuve nos choix 🙂
      Pour le Biolite, ça fait un an qu’on l’utilise (occasionnellement) et il s’allume relativement bien, à condition bien sûr d’avoir du bois sec (sinon il ressemble plus à un enfumoir d’apiculteur). Il est plutôt efficace (2 branches permettent de se faire à manger et avec 4 ou 5, on peut faire de la « grande » cuisine (tu pourras demander à Amélie). On essaiera de faire des posts sur des recettes de plats cuits au Biolite si on a le temps…
      Par contre il a un peu du mal à recharger le Fairphone de Loris qui nécessite 5V et 1A. Apparemment, c’est le cas pour pas mal de smartphones.
      Bonne préparation à vous !

      J'aime

  2. Trop chouette ! Je vais en parler avec Amélie aussi! Notre seule réticence en fait c’est la taille du bidule… C’est gros ! Vous avez un estimé du poids de vos sacoches ? Et de la contenance ? Tous les médocs y entrent ? 😉
    Pour nos (petits) périples, on part avec 2 sacoches 30 L pour moi, 4 sacoches 18 L pour Fred, et une sacoche de guidon. On pense ajouter 2 sacoches avant à mon vélo pour la nourriture, que l’on fixait souvent comme on pouvait sur mon porte-bagage mais c’était jamais idéal.

    Aimé par 1 personne

    1. Bientôt notre article sur les bagages 😉
      Mais en avant première nous avons chacun 60L de sacoches + une sacoche de guidon pour Loris et chacun un sac en plus sur le porte bagage arrière qu’on espère remplir le moins possible!
      Jusqu’à présent nous partions aussi avec des sacoches 2x30L de Décath’.
      Pour la bouffe une technique de « haute technologie » consiste a fixer une cagette sur le porte bagage arrière :p

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s